Iran, musiques du Golfe Persique


16,05 € TTC

3017925

Programme de fidélisation En achetant ce produit vous pouvez gagner jusqu'à 1 point de fidélité. Votre panier totalisera 1 point pouvant être transformé(s) en un bon de réduction de 0,50 €.


L’ancienne route du commerce maritime de l’Océan Indien allait autrefois de l’Afrique aux côtes du Yémen, du Sultanat d’Oman à l’Iran, pour remonter vers l’Est jusqu’à la province indienne du Gujarat, son carrefour étant l’île de Zanzibar, face à l’actuelle Tanzanie.
À partir du IXe siècle, la traite des esclaves est introduite dans un monde à forte dominante islamique. Cette rencontre forcée de l’Afrique et de l’Orient musulman, engendrera un véritable syncrétisme afro-islamique. Chants, danses et cérémonies dérivés de nombreux rituels et traditions issus d’une Afrique noire animiste témoigneront d’une culture de résistance face à la tragédie de l’esclavage.

Saeid Shanbehzadeh, jeune musicien originaire de Boushehr, ancien village de pêcheurs devenu ville portuaire, faisant face au désert d’Arabie est l’un des rares musiciens à défendre avec passion et conviction une tradition aujourd’hui quelque peu marginale dans l’Iran d’aujourd’hui.

Outre la double flûte ney-djofti, il joue avec dextérité du ney-e-anbân, cette cornemuse que l’on retrouve sous différentes factures dans les confréries noires islamisées du Golfe Persique, autrement nommée jirba à Bahreïn ou « cornemuse iranienne » dans l’île koweitienne de Faylakah.

Chez Saied Shanbehzadeh, la volonté de transmission domine sur l’idée de fusion, le personnage se voulant avant tout porteur d’un savoir. Sa passion réside dans la tradition, d’ailleurs il est accompagné par son fils Naghib qui l’accompagne à l’aide de diverses percussions traditionnelles du Sud de l’Iran .

Panier  

Aucun produit

Expédition 0,00 €
Total 0,00 €

Panier Commander

Artistes